Transmettre pour sauvegarder et promouvoir
l'abeille noire de Savoie

BIENVENUE !

Notre association a pour but la sauvegarde et la promotion de l’Abeille Noire de Savoie. Nous sommes plus de 200 apiculteurs de la région d’Annecy à partager notre passion pour cette abeille locale et à pratiquer une apiculture familiale, respectueuse de notre environnement.

Notre rucher école est hébergé sur le site du Lycée Agricole de Poisy. Nous avons également installé deux stations de fécondation pour élever des reines sélectionnées : l’une à Bellevaux, dans le Parc Naturel Régional des Bauges et l’autre à Thônes, dans la vallée de Montremont.

 

Nous formons, en salle et sur le terrain, des apiculteurs de tous âges, débutants ou confirmés. Ces cours d’initiation et de perfectionnement sont animés par des adhérents, très appréciés pour leurs compétences. Nous participons régulièrement à des manifestations pour mieux faire connaître notre apiculture familiale et préserver un précieux patrimoine environnemental et culturel.

 

 

Vous souhaitez approcher le monde des abeilles ?

Rencontrer des apiculteurs, vous former et être conseillé …?

 

Alors, rejoignez-nous et venez participer à nos activités.

“ Imitons l'abeille, elle fait de grandes randonnées, sans perdre son objectif. ”

Une brève histoire de l'apiculture...

Depuis quand ?

L’abeille était déjà présente il y a soixante millions d’années sur Terre : des fossiles à l’aspect identique aux abeilles actuelles ont été mis au jour. Cette longévité est le résultat de l’adaptabilité exceptionnelle de cette espèce : le comportement de l’abeille est régi par des facteurs innés, et par son adaptabilité aux conditions d’environnement. Des recherches récentes laissent à penser qu’il n’y avait pas d’abeille au-dessus du 57e parallèle nord (soit environ le Danemark et l’Angleterre actuels) en Europe à l’époque du Néolithique (entre 9000 et 3000 av. J.-C.).

Grèce et Rome antique...

L’importance de la pratique apicole ainsi que la connaissance des pratiques d’apiculture dans le monde minoen et mycénien est bien établie. Le monde minoen et mycénien utilisaient des ruches similaires aux ruches traditionnelles en pierre, en céramique ou tressées, des enfumoirs et d’autres pièces apicoles. L’apiculture est une activité agricole importante dans la Grèce antique, notamment en Attique. Aristote, dans son Histoire des animaux, premier traité d’apiculture, décrit la forme hexagonale des cellules des ruches qui ont à leur tête une abeille-roi, à la fois mâle et femelle et des abeilles de différentes tailles et anatomies. Il considère que les abeilles n’ont pas de sang. Démocrite est le seul à considérer qu’elles ont des viscères, trop petites pour être vues à l’œil nu.

Préhistoire...

Dans les temps mythologiques, c’est Aristée qui le premier éleva des abeilles. La récolte et la consommation de miel, à distinguer de l’apiculture proprement dite, remontent à la préhistoire. Les peintures rupestres représentant des scènes de cueillette de miel montrent l’utilisation d’échelles et de l’enfumage. À cette époque, l’homme recueille le miel souvent en détruisant la colonie, comme l’atteste la première représentation iconographique d’une chasse à l’abeille décrite en 1924 par l’archéologue Eduardo Hernández-Pacheco y Estevan : une peinture rupestre mésolithique (datée de quatre à sept mille ans) trouvée à la « cueva de la Araña » (grotte de l’Araignée), près de Bicorp dans la province de Valence (Espagne). On y voit deux « cueilleurs de miel », le premier au sol, le second grimpant sur une sorte d’échelle de lianes ou de corde, portant un panier pour recueillir sa récolte, et la main plongée dans un tronc d’arbre ou une anfractuosité de rocher à la recherche de rayons de miel. Autour de lui sont grossièrement représentées des abeilles sauvages volant.

Époque moderne...

En Europe, l’exploitation intensive du miel date de la fin du xviiie siècle avec l’invention de la hausse qui permet de rendre la récolte de miel plus productive, et c’est à partir de ce moment que l’on peut commencer à parler d’élevage. En 1772, Jonas de Gélieu décrit la première ruche à hausse fonctionnelle dans sa Nouvelle méthode pour former les essaims artificiels. L’avènement de l’apiculture moderne se fait par l’invention du cadre mobile, mis au point en 1844, par le Dr Charles Paix Debeauvoys (1797-1863).

Nous formons toute personne désireuse d’apprendre l’apiculture, quelque soit son niveau d’expérience.

Nous offrons à nos adhérents plusieurs lieux pour se former ainsi qu’un programme d’élevage des reines et une station de fécondation.

La réussite d’un rucher n’est pas le fruit du hasard et les bonnes pratiques ne s’improvisent pas.

 

 

Notre revue de presse...

Un peu de lecture autour des derniers articles parus autour de nos activités…

pour venir

  • Lycée agricole de Poisy, Route de l'agriculture, 74330 POISY
  • contact@rucherecoledepoisy.fr
  • 06 83 41 50 10

Copyright 2018 : Le Rucher Ecole de Poisy – Conception et réalisation : Le Miroir de Soi